Critères anthropométriques Besoins énergétiques de base Bilan alimentaire L'interrogatoire L'examen clinique


Critères anthropométriques

Cancer - Dépistage de la dénutritionDépistage de la dénutrition
  1. Il est nécessaire de mesurer votre poids à chaque hospitalisation et calculer votre indice de masse corporelle (rapport poids / (taille) ²).

Cancer - Dépistage de la dénutrition - Pourcentage de perte de poidsPoids actuel / Poids habituel / Pourcentage de perte de poids
  1. Le poids actuel
    Il est important de connaître son poids et de le mesurer de façon régulière (1 fois par semaine). Il est conseillé de se peser de préférence toujours dans les mêmes conditions et sur la même balance : idéalement le matin à jeun et nu ou en tenue légère, après avoir uriné.
  2. Le poids habituel (ou poids de forme): il correspond au poids avant la découverte de la maladie. En cas de rechute après une période de rémission, il faut prendre le poids stabilisé après rémission comme poids habituel.
  3. Le pourcentage de perte de poids
    Perte de poids (%) = [(poids habituel – poids actuel)/ poids habituel] / 100
  4. Le pourcentage de perte de poids permet de classer la dénutrition.

    % perte de poidsDénutrition
    Perte < 5 %Modérée
    5% > perte > 10 %Moyenne
    Perte > 10%Importante
    Perte > 15%Sévère

  5. La vitesse d’amaigrissement doit également être prise en compte.

    TempsPerte sévère
    1 semaine> 2%
    1 mois> 5 %
    6 mois> 10%

Cancer - Dépistage de la dénutrition - TailleLa taille
  1. Il est également important de connaître sa taille. Elle est notamment utilisée dans le calcul de la surface corporelle qui définit les doses de chimiothérapie à administrer.
  2. A priori, doit être mesurée en position verticale à l’aide d’une toise.
  3. Chez le sujet âgé, dont la colonne vertébrale est très abîmée ou incapable de se lever, la taille est calculée à partir de la mesure de la hauteur talon-genou grâce à des formules mathématiques.

Cancer - Dépistage de la dénutrition - Indice de masse corporelle (IMC)L’indice de masse corporelle (IMC)
  1. L’IMC est le rapport poids / (taille) ². (Poids en kg et taille en mètre)
  2. Pour cet indice, les valeurs normales chez l’adulte avant 70 ans sont :
    • Chez la femme de 19 à 24.
    • Chez l’homme de 20 à 25.
  3. Pour les plus de 70 ans, hommes et femmes confondus > 21
  4. Un IMC inférieur à 18,5 met en évidence une dénutrition probable.
    Indice de Masse CorporelleEtat nutritionnel
    IMC < 16Dénutrition sévère
    16< IMC < 18,5Dénutrition modérée
    18,5 < IMC < 25Normal
    25 < IMC < 30Surpoids
    IMC > 30Obésité
  5. Si l’un de ces 2 paramètres (perte de poids et IMC) mesurés à votre entrée à l’hôpital sont anormaux, une évaluation plus précise de votre état nutritionnel et de votre alimentation doit être réalisée


Les besoins énergétiques de base

Cancer - Dépistage de la dénutrition - Définition des besoin énergétiques de baseQu’est ce que c’est ?
  1. Ils représentent la quantité d’énergie nécessaire à l’entretien de base de l’organisme comme la respiration, la circulation, le renouvellement des cellules, le maintien de la température...
  2. Les besoins énergétiques de base sont variables d’un individu à l’autre. Ils varient en fonction de l’état physiologique et pathologique (période de croissance, stress, fièvre, maladie…).
  3. A ces besoins de base il faut ajouter d’autres besoins en particulier ceux liés à l’activité physique.

Cancer - Dépistage de la dénutrition - Apports recommandésApports recommandés
  1. L’apport calorique souhaitable pour couvrir ces besoins doit être compris entre : 35 à 45 kcal / kg de poids/ jour*.
  2. Les apports en protéines doivent être de l’ordre de 1 à 2 g / kg de poids/ jour.
  3. Des formules permettent de calculer plus précisément ces besoins. Certains appareils permettent même parfois de les mesurer.

* chiffres extraits de :
« Bonnes pratiques diététiques en cancérologie : dénutrition et évaluation nutritionnelle », Standards, Options et Recommandations (SOR) en cancérologie


Bilan alimentaire

Cancer - Dépistage de la dénutrition - Définition du bilan alimentaireQu’est ce que c’est ?
  1. Le bilan alimentaire permet d’évaluer la quantité d’énergie et la qualité des aliments pris par le patient. Il permet également de comprendre les raisons et la chronologie de l’installation de l’état de dénutrition.
  2. La quantification des apports alimentaires (calcul des ingesta) se fait par le rappel de l’alimentation sur une période de 24 heures consécutives ou sur un journal alimentaire (ou semainier).
  3. Dans l’apport nutritionnel on prend en compte :
    • les apports oraux
    • les apports de nutrition par sonde (nutrition entérale)
    • les apports de nutrition par voie intraveineuse (nutrition parentérale)

Calcul des ingesta
  1. Le calcul des ingesta quotidiens permet de connaître les apports en calories et protéines consommés, de les comparer aux besoins nutritionnels et de mettre en place des actions correctives telles qu’une complémentation nutritionnelle orale ou une nutrition entérale ou parentérale si besoin.
  2. Des bilans alimentaires peuvent être demandés par le médecin, ils seront alors renseignés et calculés par le(a) diététicien(ne).

Exemples de Calcul d'ingesta


Type de repas et lieu de consommationQuantité et type d'aliments consommés
Petit déjeuner (domicile) 7h• 1 bol de café au lait 1/2 écrémé UHT
(moitié lait, moitié café) avec un sucre
• 2 biscottes avec 2 noix de beurre et 2 cuillères à café de confiture
Collation (domicile) 11 h • 1 petite pomme
Déjeuner (domicile) 13h• 1 tranche de jambon blanc
• 3 cuillères à soupe de pâtes avec 1 noix de beurre et du gruyère râpé (30 g)
• 1 orange
• 1/3 de baguette
• 1/6 de camembert à 45 % de matière grasse (MG)
• 1 verre d'eau
Dîner (domicile) 20h30• 1 assiette avec 3 louches de soupe aux légumes
• 1 noix de beurre
• 1/3 de baguette
• 1 yaourt nature au lait entier
• 3 clémentines
• 1 verre d'eau

Type de repas et lieu de consommationQuantité et type d'aliments consommés
Petit déjeuner (domicile) 7h30• 1 bol de thé sans sucre
• 1/4 de pain de campagne + beurre
• 1 yaourt aux fruits
Déjeuner (travail) 12h30 • 1 portion de boeuf bourguignon
• 3 petites pommes de terre vapeur avec 1 noix de beurre
• 30 g d'emmental
• 1 compote de pomme sans sucre
• 2 verres d'eau
Collation (domicile) 15h30• 1 tasse de thé sans sucre
• 3 carrés de chocolat
Dîner (domicile) 19h30• 1 salade composée : salade verte, tomate, concombre, 1/2 boîte de thon au naturel, 1 cuillère à soupe de vinaigrette à l'huile de noix
• 1/4 de baguette
• 1 yaourt nature au lait entier
• 1 banane
• 2 verres d'eau

Type de repas et lieu de consommationQuantité et type d'aliments consommés
Petit déjeuner (domicile) 10h• 1 bol de lait 1/2 écrémé UHT avec 1 cuillère à soupe de cacao en poudre
• 1 croissant
Déjeuner (domicile) 14h • 1 sandwich composé : 1/3 de baguette, 1 oeuf dur, 1/2 tomate, 1 cuillère à soupe de mayonnaise
• 1 yaourt aromatisé
• 1 pomme
• 1 verre de jus d'orange
• 1 verre d'eau
Dîner (domicile) 20h30• 1 filet de poisson avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
• 1/2 portion de haricots verts et 1/2 portion de riz complet avec 1 noix de beurre
• 1 fromage blanc à 20 % de MG avec 1 cuillère à café de confiture
• 1 verre de vin


L'interrogatoire

Lors de l'interrogatoire, on recherche les éléments suivants, qui peuvent être des signes de dénutrition, ou de risque de dénutrition :

  1. Le patient a-t-il constaté une évolution de son poids au cours des 2 dernières semaines et des 6 derniers mois (au cas où un suivi de son poids ne serait pas disponible dans le cadre de son suivi médical) ?
  2. Y a-t-il eu modification récente de sa prise alimentaire ? (par exemple : passage à l'alimentation mixée ou liquide).
  3. A-t-il présenté des troubles intestinaux (nausées, vomissements, diarrhées, ...) ?
  4. Le patient a-t-il subi une atteinte fonctionnelle, telle qu'une incapacité à travailler, à mener une vie domestique normale, à se lever seul… ?
  5. A-t-il vécu des évènements susceptibles de provoquer une augmentation de ses besoins métaboliques, comme une fièvre, une infection post-opératoire, une escarre… ?


Cancer - Dépistage de la dénutrition : Examen cliniqueExamen clinique

Lors de l'examen clinique, on recherche les éléments suivants :

  1. amyotrophie (perte musculaire avec articulations et squelette saillants),
  2. perte du panicule adipeux sur le thorax ou les membres,
  3. œdèmes des chevilles ou des lombes (chez le sujet alité),
  4. ascite, pleurésie.