Les mesures diététiques : principes En cas d'anorexie En cas de nausées ou de vomissements En cas de mucite ou de dysphagie En cas de trouble du goût ou de l'odorat En cas de sécheresse buccale En cas de troubles de la déglutition


Cancer - Nutrition orale et entérale - Alimentation - Mesures diététiquesLes mesures diététiques : principes

  1. Les mesures diététiques aident à corriger ou maintenir un apport oral suffisant et à réduire le risque ou la durée d'une éventuelle nutrition artificielle. Elles comprennent pour les patients soumis à un traitement à haut risque, une éducation sur les symptômes rencontrés et la manière de les gérer.
  2. Elles sont à moduler selon les causes et symptômes de la dénutrition.


Cancer - Nutrition orale et entérale - Alimentation - En cas d'anorexieEn cas d'anorexie

Pour lutter contre la dénutrition, on peut mettre en place les mesures suivantes :

  1. rendre agréable et convivial le repas (présentation),
  2. enrichir les préparations (ajout crème, fromage, œuf, dès de jambon),
  3. fractionner les prises alimentaires (collations en milieu de matinée, au goûter, avant le coucher) et les tenir à disposition du patient,
  4. favoriser les boissons nutritives enrichies.


Cancer - Nutrition orale et entérale - Nausées, vomissementsEn cas de nausées ou de vomissements

  1. Fractionner les repas, proposer des collations, encourager le rattrapage dans les périodes non troublées.
  2. Eviter les odeurs fortes, ventiler la pièce du repas, servir les aliments tièdes ou froids (moins odorants que les aliments chauds).
  3. Boire plutôt entre les repas, éviter les aliments trop épicés, trop gras, ou sucrés.


Cancer - Nutrition orale et entérale - Alimentation en cas de mucite ou de dysphagieEn cas de mucite ou de dysphagie

  1. Eviter les aliments irritants (épicés, secs, durs…), les aliments trop chauds.
  2. Adopter une texture molle, pâteuse, voire liquide.


Cancer - Nutrition orale et entérale - Trouble du goût et de l'odoratEn cas de trouble du goût ou de l'odorat

  1. Essayer différents assaisonnements, arômes pour rechercher ceux qui sont perçus et appréciés par le patient.
  2. En cas de goût métallique, éviter les ustensiles métalliques pour la préparation, remplacer les plats désagréables (par exemple les viandes rouges par viandes blanches, œufs).
  3. Adapter les températures des plats en fonction du goût perçu par le patient (le goût des aliments est moins marqué à basse température).


Cancer - Nutrition orale et entérale - Alimentation en cas de sécheresse buccaleEn cas de sécheresse buccale

  1. La sécheresse buccale est généralement la conséquence d'une suppression des sécrétions salivaires, aussi appelée asialie.
  2. Les mesures à mettre en place sont les suivantes :
    • Conseiller de boire peu mais fréquemment.
    • Humidifier ou mouiller les aliments (sauce).
    • Hydrater (sucer de la glace, brumisation, salive artificielle, jus avec les aliments) ou graisser la cavité buccale (crème).
    • Protéger les lèvres et muqueuses par application de vaseline, d'huile d'amande douce…


Cancer - Nutrition orale et entérale - En cas de troubles de la déglutitionEn cas de troubles de la déglutition

  1. Adapter la texture (molle ou pâteuse) homogène. Eviter les aliments dispersibles (riz, semoule).
  2. Conseiller au patient de prendre son temps lors des repas.
  3. Veiller à une hydratation suffisante et adaptée (gélifiant, épaississant).