Tumeur ou obstruction des voies aéro-digestives supérieures Troubles de la déglutition ou de la vigilance Tumeur ou obstruction du tube digestif proximal Traitement lourd de chimiothérapie



Tumeur ou obstruction des voies aéro-digestives supérieures

  1. Avant ou pendant la chirurgie
    Si cette obstruction rend l'alimentation temporairement impossible, une sonde naso-gastrique est indiquée si la nutrition est envisagée pour une période courte, une gastrostomie en cas de patient dénutri sévère, âgé ou si un traitement complémentaire post-opératoire lourd est prévu par radiothérapie et/ou chimiothérapie.
  2. Avant ou pendant la radiothérapie
    Une gastrostomie est envisagée dans les cas suivants :
    • patient âgé, grosses tumeurs à la base de la langue ou du pharynx,
    • chimiothérapie associée à la radiothérapie,
    • dénutrition sévère avant ou en cours de radiothérapie
    • radiothérapie bifractionnée à forte dose.
  3. Au stade palliatif
    Une gastrostomie est indiquée en cas de rechute avec dénutrition progressive, seulement si l'espérance de vie est supérieure à 3 mois et avec l'accord du patient.


Cancer - Dénutrition - Indications : Troubles de la déglutition ou de la vigilanceTroubles de la déglutition ou de la vigilance

La nutrition artificielle est justifiée par le risque de fausses routes respiratoires et par l'insuffisance de l'alimentation orale dans cette situation.


Cancer - Dénutrition - Tumeur ou obstruction du tube digestif proximalTumeur ou obstruction du tube digestif proximal

  1. Après une chirurgie lourde de l'œsophage, estomac, pancréas, on peut mettre en place une sonde naso-gastrique si la nutrition est prévue sur une durée courte. Une jéjunostomie est préférable en cas de patient dénutri, âgé ou de traitement complémentaire post-opératoire prévu par radiothérapie et/ou chimiothérapie. La jéjunostomie est alors mise en place lors de l'opération chirurgicale.


Cancer - Dénutrition - Traitement lourd de chimiothérapieTraitement lourd de chimiothérapie

La nutrition artificielle est indiquée :

  1. si la chimiothérapie se complique d'une impossibilité de s'alimenter pendant plus de 7 à 10 jours (chimiothérapie massive avec greffe de cellules souches hématopoïétiques par exemple),
  2. si la chimiothérapie est responsable d'une dénutrition progressive menaçante (perte de poids sévère), spécialement chez le sujet âgé, le nourrisson ou le jeune enfant.