Définition Contexte Les différents types de sondes SNG, SNJ : indications SNG, SNJ : mise en place SNG, SNJ : complications SNG, SNJ : suivi



Cancer - Nutrition orale - Sondes nasales - DéfinitionDéfinition

  1. Ce sont des techniques médicales permettant d'administrer tout ou partie des éléments nutritifs nécessaires au maintien structurel et fonctionnel d'un individu quand l'alimentation par voie orale est impossible, insuffisante ou dangereuse.


Cancer - Dénutrition - Sondes nasales - ContexteContexte

  1. Ces techniques présentent des risques et des contraintes à mettre en balance avec les bénéfices éventuels (incertains pour des patients non sélectionnés et en phase palliative avancée, nuls en phase terminale par exemple).
  2. Le coût des techniques et la disponibilité des structures de prise en charge à domicile doivent être analysés avant de prendre une décision.
  3. Enfin, il existe une réglementation spécifique à la prise en charge à domicile, qu'il faut prendre en compte.


Cancer - Dénutrition - Sondes nasales - Les différents types de sondesLes différents types de sondes

On distingue deux principaux types de voies d'abord :

  1. les sondes naso-gastriques (SNG) ou naso-jéjunales (SNJ), pour lesquelles la sonde passe par les voies aérodigestives supérieures du patient,
  2. Le coût des techniques et la disponibilité des structures de prise en charge à domicile doivent être analysés avant de prendre une décision.
  3. les sondes de gastrostomie ou jéjunostomie, nécessitant la réalisation d'une stomie lors d'un acte percutané ou chirurgical.


Cancer - Dénutrition - Sondes nasales - SNG, SNJ : indicationsSNG, SNJ : indications

  1. Ces sondes sont adaptées à la nutrition entérale de courte durée (inférieure à 1-2 mois).
  2. Leurs principaux avantages sont un placement facile et immédiat, peu de complications immédiates de placement et un coût faible.
  3. Leurs principaux inconvénients sont des déplacements fréquents, une apparence inesthétique donc peu adaptée au long cours ou au domicile.


Cancer - Dénutrition - Sondes nasales - SNG, SNJ mise en placeSNG, SNJ : mise en place

  1. La sonde naso-gastrique est mise en place à l'aveugle, mais avec un contrôle radiologique obligatoire pour valider qu'elle est bien dans une position prépylorique dans l'estomac.
  2. Leurs principaux avantages sont un placement facile et immédiat, peu de complications immédiates de placement et un coût faible.

  3. La sonde naso-jéjunale est mise en place sous vision radiologique généralement ou pendant la chirurgie.
  4. Ce sont des sondes de petit calibre, qui nécessitent une simple anesthésie locale des fosses nasales pour leur mise en place.


Cancer - Dénutrition - Sondes nasales - SNG, SNJ : complicationsSNG, SNJ : complications

  1. Ces sondes sont adaptées à la nutrition entérale de courte durée (inférieure à 1-2 mois).
  2. Complications de la mise en place : fausses routes respiratoires (nécessité du contrôle avant début de NE), hémorragie sur le trajet, échec de pose du fait d'une sténose tumorale, majoration de troubles respiratoires, de douleurs liées à un œdème réactionnel…
  3. Complications secondaires : déplacement, obstruction de la sonde, infections sinusiennes, douleurs sur le trajet, ulcérations sur le trajet et par reflux (œsophagite), rejet par le patient (du fait du caractère inesthétique et disgracieux de l'inconfot de la sonde)...


Cancer - Dénutrition - Sondes nasales - SNG, SNJ suiviSNG, SNJ : suivi

  1. Surveillance
    La fixation doit être contrôlée (marquage sur la sonde et mesure de la distance entre l'extrémité de la sonde et l'aile du nez pour contrôler si la position est bonne, avant chaque administration).
  2. Leurs principaux avantages sont un placement facile et immédiat, peu de complications immédiates de placement et un coût faible.
  3. Entretien
    Rinçage avant et après chaque médicament ou passage de solution.
  4. Education du patient
    Elle est indispensable pour une bonne acceptation de cette voie d'administration.