Nature Nutrition ou hydratation ? Nutrition parentérale exclusive Nutrition parentérale en ville Centres de nutrition parentérale



Cancer - Nutrition parentérale - NatureNature

  1. La nutrition parentérale consiste à administrer par perfusion intraveineuse un soluté nutritif comprenant les macronutriments habituels (glucides, acides aminés, associés ou non à des émulsions lipidiques), les électrolytes et micronutriments (vitamines, oligo-éléments) indispensables.


Cancer - Nutrition parentérale - Nutrition ou hydratation ?Nutrition ou hydratation ?

  1. L’hydratation par perfusion veineuse consiste à administrer des solutés hydro-électrolytiques dépourvus de macronutriments (Ringer lactate par exemple) ou à faible valeur calorique (soluté glucosé à 5% par exemple).
  2. La nutrition parentérale(NP) s’en différencie nettement par la richesse et la variété de ses apports (macronutriments, électrolytes, micronutriments) et leur valeur calorique élevée.


Cancer - Nutrition parentérale exclusiveNutrition parentérale exclusive

  1. La nutrition parentérale est dite « exclusive » si elle représente la totalité de l’apport nutritionnel. L’alimentation par voie orale et une éventuelle nutrition entérale présentent alors des apports nuls ou négligeables.
  2. Elle est dite « non exclusive » ou encore appelée « assistance nutritionnelle » lorsqu’elle complète une alimentation orale et/ou une nutrition entérale insuffisantes à couvrir les besoins nutritionnels.


Cancer - Nutrition parentérale en villeNutrition parentérale en ville

  1. L’assistance nutritionnelle (alimentation parentérale associée à une alimentation orale ou entérale) est autorisée depuis 2001 sous les conditions suivantes : une officine de ville peut délivrer des poches compartimentées de pré-mélanges binaires (glucides + acides aminés) ou ternaires (glucides + acides aminés + émulsions lipidiques), avec ou sans électrolytes, mais dépourvus de micronutriments. Ces micronutriments sont indispensables à rajouter.
  2. La commission de transparence de l’AFSAPS recommande une prescription par des médecins habitués, pour des durées n’excédant pas deux mois, chez des patients n’étant pas en nutrition parentérale exclusive définitive.


Cancer - Nutrition parentérale en villeCentres de nutrition parentérale

  1. Les patients en NP prolongée et exclusive relèvent en théorie des centres agréés de nutrition parentérale à domicile (créés par circulaire en 1984) qui peuvent les confier à des centres experts locaux pour tout ou partie de la surveillance et du traitement.
  2. Ces centres agréés sont seuls habilités à fabriquer et délivrer au domicile des poches personnalisées de mélange nutritif, adaptées sur le plan tolérance, apports hydriques, ioniques et nutritionnels lorsque les produits standard sont insuffisants ou inadaptés. Ils peuvent ainsi élaborer et distribuer des produits avec ajouts multiples (avec un risque pour la stabilité des mélanges), des produits de pédiatrie, des produits avec apports hydriques ou caloriques supérieurs à ce qui est disponible en poches de pré-mélange industriel disponibles en ville.