La dénutrition : un problème fréquent chez les patients cancéreux !

Nov 22, 2019 par

La dénutrition est un état pathologique dans lequel les besoins énergétiques de l’organisme ne sont pas couverts. Selon la ligue contre le cancer, la dénutrition touche 30 à 60 % des patients cancéreux. Lors d’un cancer, prendre en charge au plus tôt les troubles nutritionnels est primordial.

Dénutrition

Pourquoi le cancer favorise-t-il la dénutrition ?

La dénutrition survient lorsque les apports alimentaires ne sont plus suffisants pour couvrir les besoins de l’organisme. C’est  une des complications fréquentes des cancers, en particulier des cancers digestifs (bouche, gorge, œsophage, estomac, côlon).

Plusieurs facteurs participent à la dénutrition. Certains facteurs sont liés à la maladie en elle-même et peuvent entrainer une diminution ou un arrêt de la prise alimentaire :

  • Une obstruction du tube digestif,
  • Des douleurs
  • Une perturbation du goût ou de l’odorat
  • Une dépression…

Les traitements oncologiques peuvent également entraîner une perte d’appétit, ayant parfois pour conséquence une dénutrition. En effet, la chimiothérapie et la radiothérapie peuvent induire des mucites (une inflammation de la muqueuse orale), des nausées, des vomissements, ou une perte d’appétit.

D’autre part, l’apparition d’un cancer peut provoquer une augmentation des dépenses énergétiques de l’organisme car les ressources du corps sont détournées au profit des cellules cancéreuses. Ces cellules captent donc toute l’énergie du malade, provoquant ainsi une forte perte de matières grasses et de muscles.

Quelles sont les conséquences de la dénutrition chez les patients cancéreux ?

La dénutrition chez un patient cancéreux a des conséquences graves. En effet, une perte de poids supérieure à 15 % peut mettre en jeu le pronostic vital.

Elle serait directement responsable du décès des patients atteints de cancers, dans 5 à 25 % des cas et multiplierait par 4 les risques d’infections nosocomiales.

La dénutrition augmente la toxicité des traitements et le risque de complications postopératoires.

Les complications liées à la dénutrition du patient, entraînent une augmentation du temps d’hospitalisation.

Comment lutter contre la dénutrition ?

La lutte contre la dénutrition repose avant tout sur le dépistage précoce, dès l’admission des patients à l’hôpital. Il est important de peser les patients régulièrement et de s’interroger en cas de perte de poids involontaire.

Prévenir la dénutrition et la perte de poids, notamment grâce à un accompagnement alimentaire, peut contribuer à un meilleur respect du plan de traitement durant un cancer.

Le diététicien-nutritionniste est là pour accompagner et rééduquer le patient sur le plan nutritionnel.

Il pourra mettre en place une stratégie nutritionnelle adaptée au patient selon ses besoins, ses habitudes alimentaires, ses antécédents, ses traitements….

– Cancer et dénutrition dossier de presse. SFNEP. Consulté le 21 novembre 2019.
– La dénutrition : quand manger n’a plus de goût. La ligue contre le cancer. Consulté le 21 novembre 2019.
Alexana ALOYSIUS

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.