Le poids de la dysphagie dans la dénutrition

Sep 28, 2020 par

Les causes de la dénutrition, qu’elle concerne des patients jeunes ou âgés, sont multiples. Parmi elles, figure la dysphagie, un trouble qui peut avoir de graves conséquences sur la santé. Santé Sur le Net revient sur la définition et les manifestations de la dysphagie, mais aussi sur son lien avec la dénutrition.

homme qui tente de manger une salade

Dysphagie et dénutrition

Réussir à s’alimenter sans trouble de la déglutition paraît anodin pour une grande majorité de la population. Mais pour tous les patients atteints de dysphagie, ce simple réflexe du quotidien constitue un véritable défi.

La dysphagie est un trouble de la déglutition, qui se manifeste par une sensation de gêne ou de blocage ressentie lors du passage des aliments de la bouche jusqu’à l’œsophage. Selon les patients, la dysphagie peut être associée à différents symptômes ou signes évocateurs :

  • Une perte d’appétit ou un désintérêt pour l’alimentation ;
  • Une peur ou un refus de s’alimenter ;
  • Une modification de la durée des repas ;
  • Une difficulté à garder dans la bouche des aliments ou de la salive ;
  • Une gêne au moment d’avaler ;
  • De la toux pendant les repas ;
  • Une sensation de blocage des aliments ;
  • Des régurgitations.

La dysphagie entraîne la dénutrition …

Dysphagie et alimentation sont donc étroitement liées. Ainsi, parmi les conséquences de la dysphagie sur la santé, figurent la malnutrition et la dénutrition. En effet, la dysphagie peut entraîner une réduction progressive et chronique des apports alimentaires à l’origine :

  • D’une déshydratation ;
  • D’une malnutrition voire d’une dénutrition ;
  • D’une perte de poids et de force musculaire.

Lorsque la dysphagie est associée à la dénutrition, les deux phénomènes vont s’accentuer réciproquement, ce qui provoque une altération parfois grave de l’état de santé du patient. La dysphagie doit donc être considérée par les professionnels de santé comme un facteur de risque majeur de dénutrition.

… et la dénutrition entraîne la dysphagie

Les causes de la dysphagie sont nombreuses :

  • Des infections, comme des infections de la cavité buccale, du pharynx ou de l’œsophage ;
  • Des anomalies structurelles de l’appareil digestif (malformations, tumeurs) ;
  • Des troubles neurologiques suite à un accident cardiovasculaire ou un traumatisme ;
  • Les myopathies ;
  • >Certaines maladies métaboliques, comme le diabète ou les troubles thyroïdiens ;
  • La prise de certains médicaments ;
  • Des troubles psychiatriques.

Il faut noter que chez les personnes âgées, la dysphagie peut être plus difficile à diagnostiquer, puisque le réflexe de toux est diminué. Dans tous les cas, dysphagie et dénutrition doivent être diagnostiquées et prises en charge conjointement. En effet, un patient dysphagique est à risque élevé de dénutrition et un patient dénutri est à risque élevé de dysphagie !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Dysphagie et dénutrition. Josiane Heinen. CHR Huy. Consulté le 23 septembre 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.